Vous êtes ici : Passions > Alerteuse
Alerteuse

Jane LAMBERT

"Alerteuse" est un terme inventé spécifiquement pour cette grand-mère de 70 ans dont les expériences culinaires, les dons jardiniers, les compétences floristiques, mais aussi les informations préventives, les protestations et appels en matière environnementale, font d’elle une personnalité hors du commun.

Fille d’une Rose Rosier, prénom et nom sonnant comme des évidences florales, elle ne pouvait que les respecter : Le jardinage n’a pas de secret pour elle. Fille aussi d’un Jacques appelée Fernand, activiste républicain pendant les années noires, menacé par la milice locale de Vichy..., le combat pour la vie est inscrit dès son jeune âge comme une voie toute tracée.

Agricultrice, puis restauratrice, elle émigre plusieurs années en Amérique pour s’ouvrir à de nouveaux horizons et proposer ses talents culinaires à Los Angeles et New York, où la vie trépidante auprès de quelques stars du cinéma, lui prouve que Charlet, son grand-père charretier avait raison : Il faut savoir partir pour mieux revenir... Jane s’en retourne donc au village qu’elle ne quittera plus.

À l’origine de la création des Ateliers de Bellinto, association qui a ouvert de nombreux horizons culturels, où elle est surnommée coutumièrement Janette, elle fait profiter de son savoir-faire les ateliers de cuisine pour enfants, ou participe comme actrice au groupe de théâtre provençal, un reste de sa fréquentation du show-business américain.

Mais l’amour jardinier la titille tant, qu’elle crée ce magnifique jardin, rayon de verdure autour de sa demeure.
Loin d’en faire un refuge des mauvais jours, elle en partage les coloris, les odeurs, les espèces et les conseils avec tous ceux et celles qui s’intéressent aux plantes et fleurs, conseille la commune sur les espaces à verdir, planter, semer, et ouvre aux écoles des ateliers de jardinage. Sa main verte est unanimement reconnue, son jardin sans cesse visité, même les criquets pèlerins y ont élu domicile, assurés de ne jamais manquer de nourriture. Le troc gratuit des plantes est sa création, initiative généreuse où la nature est toujours à l’honneur.

Quant les menaces de gravière se font pressantes sur le quartier des Resvaux, elle ouvre un nouveau chantier, rassemble quelques volontaires de tous bords dans une ABCG « Association Barbentanaise Contre la Gravière », et taille des croupières à M. le comte de Waresquiel, au maire d’alors M. Ginoux et renvoie au final la société Redland, devenue Lafarge, dans ses carrières des alentours.

À cette occasion, elle va agir sur le plan régional en participant à plusieurs associations écologiques : FARE SUD pour la défense de l’environnement, INITIATIVE DES ALPES contre la circulation des camions, GREENPEACE pour les données et les actions pour la nature.

Forte de ses connaissances locales, de ces apports régionaux, elle met en place l’association locale DDARD ou Développement Durable Alpilles Rhône Durance, 10 ans avant que ce thème ne devienne l’appellation officielle du développement gouvernemental.

Les effets nuisibles de la pollution sur la santé et la société, l’obligent à participer aussi à la CRIRAD contre les émissions radioactives du nucléaire, au Collectif Adam de Craponne pour les problèmes hydrauliques de la Basse Durance et, tout naturellement, à la Confédération des Riverains du Rhône lorsque ce fleuve vient se rappeler dramatiquement à notre bon souvenir.

Cette grand-mère, simplement soucieuse de ce qui va arriver à tous les petits-enfants, ne comprend pas que le monde continue à ronronner, alors que les paramètres vitaux virent au rouge, que chacun y contribue en aggravant la situation et que les élus municipaux réagissent toujours trop tard !

Élue conseillère municipale aux élections de 2001, tous les thèmes environnementaux l’intéressent : De la LEO aux travaux communaux, des aménagements municipaux aux structures intercommunales, des transports aux problèmes environnementaux, du POS aux marchés publics, de la protection du patrimoine au projet d’école... Avec toujours une vision d’ensemble.

Quand il le faut : Pétitions, réunions, recours judiciaire..., sont organisés, mais aussi des propositions avancées qui ont parfois fait sourire comme celle de créer un collège à Barbentane, de voir Batignolles renaître de ses cendres, de construire une piste cyclable du Rhône au Rhin, ou un lycée au Nord BDR... Certaines se réalisent à la surprise générale.

Ses positions, les raisons qui motivent ses actions pour l’environnement, pour la vie, pour le genre humain sont diffusées dans le bulletin municipal comme élue d’opposition. Considérée comme la râleuse de service, elle est aussi la première à se dévouer quand le coup de main est nécessaire.

Mais sa plus grande bataille, elle la mène avec son chevalet. En effet, la peinture lui permet de mettre une touche finale à ce décor coloré que sa mère a imprimé à la naissance puis, avec le doigté que chacun lui connaît, elle dessine sans attendre les contours d’un monde où la nature, revisitée avec respect, s’épanouit à nouveau pour le plus grand bien de tous.

Son palmarès impressionnant en matière de protection et défense de l’environnement, de développement des relations sociales, de sauvegarde du patrimoine, tant au village qu’aux alentours, lui ouvre une place bien méritée sous cette rubrique des passionnés.


Contacts | Espace privé | Mise à jour le 2 mai 2013 | Plan du site | Haut de Page