Vous êtes ici : Environnement > L’eau c’est la vie > Qualités des eaux de consommation
Qualités des eaux de consommation

La gestion de la distribution d’eau potable est confiée par contrat d’affermage à la Compagnie de l’Eau et de l’Ozone devenue Générale des Eaux (groupe Véolia).

Le captage est effectuée dans la nappe phréatique rhodano-Durancienne à partir de la station de pompage de St Joseph et le traitement de l’eau comprend une désinfection par le chlore gazeux. Un nouveau puits de captage est actuellement à l’étude.

La qualité de l’eau est contrôlée périodiquement par la DDASS qui effectue une vingtaine de prélèvements analysés sur 63 critères bactériologiques et chimiques de qualité sanitaire ou de confort domestique, par le Laboratoire Départemental de Santé Publique, auxquels s’ajoutent 3 prélèvements d’auto-surveillance réalisés par la société fermière.

En général, l’eau est de bonne qualité bactériologique ; elle reste conforme aux normes règlementaires fixées pour les substances indésirables (nitrates, fluor...), les substances toxiques et les pesticides.

Cette eau est bonne à boire avec quelques précautions pour les nourrissons et enfants.

DURETÉ : 45° français en 2002, 47°7 aujourd’hui. Eau très dure par sa teneur en sels de calcium et de magnésium d’où son pouvoir entartrant.

NITRATES : 14 mg en 2010 au lieu de 20 mg par litre en 2005 (norme maximale pour nourrissons et femmes enceintes = 50 mg). Utilisation trop intensive d’engrais azotés.

FLUORURES : Moins de 0,2 mg par litre. Dose très faible qui recommande un apport alimentaire de fluor (voir son médecin).

PESTICIDES : pas décelés même à des niveaux très faibles malgré l’épandage de produits phytosanitaires agricoles.

MICROBIOLOGIE : Une analyse sur 15 est non conforme. Toutes les autres sont sans bactéries et conformes aux valeurs règlementaires.

PLOMB : L’eau de pompage n’en contient pas mais la présence éventuelle de tuyaux en plomb sur le réseau de distribution intérieure aux habitations peut être une source de diffusion à surveiller. Supprimer ce type d’installation dès que possible.

En dehors de la distribution d’eau potable de nombreux habitants non reliés aux réseaux, pompent directement dans la nappe phréatique à des profondeurs variables. Au quartier de Terrefort, les eaux du sous-sol sont très chargées en nitrates au point que la consommation en a été interdite par la DDASS pour la Maison Familiale Rurale.

Conseils : Attention aux adoucisseurs mal entretenus.


En cas de problèmes : DASS des Bdr : 66 A, rue St Sébastien 13281 Marseille cedex 06 tél 04 91 00 57 00 Fax 04 91 37 96 07


Contacts | Espace privé | Mise à jour le 2 mai 2013 | Plan du site | Haut de Page