Vous êtes ici : Actualités > Infrastructures > LEO problème ou solution
LEO problème ou solution

Des solutions qui posent des problèmes

La LEO - solution pour améliorer la circulation barbentanaise ou avignonnaise ?

L’opération consiste à réaliser au sud d’Avignon une nouvelle voie interurbaine à statut de route express ainsi que la déviation de la RN 570 à Rognonas. Rocade desservant l’ensemble des pôles urbains et la gare TGV censé améliorer les problèmes d’accessibilité à l’agglomération, la jonction entre le bassin de vie d’Avignon et les autoroutes A7 et A9, les liaisons avec le nord des Bouches du Rhône.

Venant du Nord-Ouest ou revenant du Nord-Est d’Avignon vers le sud de la Durance, elle va dévier de la Rocade avignonnaise, un flot important de véhicules qui l’encombrent pour rien, polluent un axe urbanisé, aggravent l’accès ou la sortie du centre-ville et perturbent la vie des riverains... Et ce sera tant mieux pour eux !

Pour Avignon, l’affaire LEO est prometteuse

Pour Barbentane et les villages de Rognonas et Châteaurenard, nouveaux territoires occupées par cette voie, ils vont bénéficier à plein de la pollution avignonnaise déplacée sur la LEO.
Ils vont voir la dégradation des paysages, l’espace occupé par des ouvrages définitifs et destructeurs de zones vertes naturelles sans retour possible.
Le passage en souterrain sous la voie SNCF peut avoir de graves conséquences par la fragilisation de la rive de Durance ou par la modification des lonnes qui alimentent en sous-sol tous les quartiers de Barbentane.
Pour Barbentane, aucune de ces conséquences n’est bénéfique, au contraire.

La LEO - promesse sans garantie ?

Bien sûr, on nous promet la fluidité de la circulation grâce aux ouvrages multiples permettant d’accéder ou de sortir plus rapidement d’une ville à l’autre.
Certes, tout au moins au début, la circulation va être améliorée car elle va partager le flot de véhicules et les usagers en ressentir une amélioration.
Mais très vite, de nouveaux utilisateurs vont venir profiter de la facilité et en augmenter le nombre, l’urbanisation des zones périphériques va accroître peu à peu le trafic, le tout-camion va s’intensifier et, comme cela se constate partout, il faudra bientôt envisager une autre LEO avec les mêmes conséquences.
Cela s’appelle le développement durable ou le cul de sac permanent qui ici, va empoisonner la vie de centaines de riverains.


Contacts | Espace privé | Mise à jour le 2 mai 2013 | Plan du site | Haut de Page