Vous êtes ici : Actualités > Infrastructures > Les autres projets
Les autres projets
ROUTIERS ET AUTOROUTIERS

L’axe du couloir rhodanien de l’A7 connaît un problème de saturation. Les solutions envisagées sont :
- soit un agrandissement de l’A7 avec deux fois trois voies pour les véhicules légers et deux fois deux voies pour les poids lourds (coût estimé à 1,7 milliard d’euros), mais également l’agrandissement de la RN7 en deux fois deux voies,
- soit la création d’une autoroute sur la rive droite du Rhône,
- soit la création d’une autoroute vers le sud de l’Ardèche pour joindre Valence et l’A9 vers Béziers, mais encore l’achèvement de l’A51 entre Sisteron et Grenoble.

FERROVIAIRES

1. L’extension du chantier rail-route Avignon Champfleury

Présentation
La zone d’Avignon Courtine, située au cœur du marché de la grande distribution en Vaucluse, draine des flux importants de marchandises. Les objectifs du projet sont d’apporter une réponse à l’engorgement du site actuel de Champfleury et de renforcer l’activité économique dans le secteur d’Avignon Courtine, mais également de permettre de développer le transport combiné à l’échelle du Vaucluse et d’offrir une solution face à la concurrence des chantiers de l’aire marseillaise.

Éléments techniques
Le projet d’extension du chantier rail-route actuel (couvre une superficie de 4,2 ha correspondant à 3 cours de manutention et de stockage et 1,7 Km de voies ferrées soit une capacité de 100 wagons) en zone d’Avignon Courtine par la création d’une nouvelle cours de manutention et de stockage avec 800 mètres de voies ferrées (correspondant à une capacité de 44 wagons supplémentaires).

2. La création du chantier rail-route Cavaillon Orius

Présentation
L’opération consiste à créer, selon les critères du Contrat plan Etat-région 2000-2006, un nouveau chantier de transport rail-route à Cavaillon au sein d’un site doté de zones d’activités logistiques en plein développement économique, centré sur les produits alimentaires et plus particulièrement les produits frais.

Éléments techniques
Capacité au démarrage : 400 000 tonnes.
Hypothèse 1 : 2 voies ferroviaires, 3 files de stockage, 2 voies de circulation sous portique.
Hypothèse 2 : 2 cours parallèles chacune équipée d’une voie ferroviaire, de 2 files de stockage, d’une voie de circulation routière.

3. Les autres opérations ferroviaires

Liaisons inter-gares
- "La Virgule" : création d’une voie pour assurer, à chaque arrêt en TGV en gare de Courtine, une desserte de la gare d’Avignon Centre.
- Projet de réouverture au service voyageur de la ligne Avignon - Sorgues - Carpentras.
- Projet de réouverture aux voyageurs de la ligne Pertuis- Cavaillon exploitée actuellement pour les besoins du fret.

La ligne grande vitesse vers la Côte d’Azur (LGV)
La grande vitesse ferroviaire permettrait de relier les grandes villes régionales en une heure maximum (Avignon, Marseille, Toulon, Nice) pour dégager de la route des trafics sur moyenne distance où l’avion n’est pas pertinent.


Contacts | Espace privé | Mise à jour le 2 mai 2013 | Plan du site | Haut de Page