Vous êtes ici : Histoire > Hydraulique > Quelques définitions
Quelques définitions
Les ouvrages hydrauliques du village

- Canal (canau en provençal) : du latin canna = roseau,
- Contre-canal : canal construit par la CNR en bas des digues pour évacuer les écoulements naturels ou artificiels reçus sur le parcours, dans le Rhône vers le pont d’Aramon,
- Eigaliero ou galié (noms provençaux) : du latin aqua = eau, ici rigole d’irrigation,
- Filiole (fiholo en provençal) : autre nom local de la rigole d’irrigation amenant l’eau d’arrosage du Canal des Alpines ,
- Fossé (vallat en provençal) : du latin fodere = creuser..., aux bords des chemins et des routes,
- Gaudre : nom provençal donné au lieu où l’eau ravine avec violence, au torrent d’eau,
- Lonne (lône ou losne) (lono en provençal) : du latin lacuna ou lona = ancien lit ou bras de rivière,
- Ouverture ou passage : se dit des aqueducs ou passages des canaux sous la voie ferrée pour évacuer les eaux d’écoulement d’Est vers l’Ouest, ou les « caisses ou chambres d’emprunts » SNCF,
- Riau ou Rièu (noms provençaux) : du latin riale = ruisseau ou cours d’eau. Exemple : le Réal,
- Roubine (roubino en provençal) : du latin robina = tranchée d’écoulement ou de vidange,
- Talweg ou thalweg : de l’allemand Tal = vallée et Weg = chemin, pour définir un vallon d’écoulement des pentes en montagnette.

Nous allons situer les principaux dans l’espace et préciser leur fonction.


Contacts | Espace privé | Mise à jour le 2 mai 2013 | Plan du site | Haut de Page