Vous êtes ici : Nature > Terre > 2006 le réveil du dragon
2006 le réveil du dragon

Une crise sismique importante a lieu depuis juin 2006

340 mouvements sismiques en Décembre 2006

- Du jeudi 30 novembre après-midi au lundi 4 décembre, la crise se poursuit sous le Mont San Salvador avec 190 petites secousses de magnitudes inférieures à 1, sauf une de magnitude 2,3 à 18 h 27 le 2 décembre.
- Lundi 11, de 1 h 28 et 8 h 44, après une semaine de calme, la crise recommence sous le Mont San Salvador avec 147 secousses de magnitudes 1,7 à 2,5 entre 500 m et 2 km de profondeur.
- Mercredi 20 vers 13 h, alors que l’activité se fait très discrète sous le Mont San Salvador, une secousse a eu lieu à l’Ouest de Barbentane d’une magnitude 2,8 entre 2 et 5 km de profondeur. Mas et hangars de la plaine ont vibré pendant quelques secondes.
- Mercredi 27 à 11 h 57, réplique de la secousse du 20 décembre au même endroit à Barbentane d’une magnitude 2,2 à 2 km de profondeur.
- Samedi 30, le dragon terrestre se rappelle aux Sorguais, avec un petit séisme de magnitude 1,8 à 2 h 35, situé à 1 km de profondeur dans le secteur Ouest de Sorgues.

758 mouvements sismiques en Novembre

- Jeudi 2, la crise sismique s’intensifie sous le Mont San Salvador avec :
. entre 6 h 27 et 9 h 21 vingt-huit micro-secousses, à 1 km de profondeur,
. à 12 h 30, cinquante-deux micro-secousses entre 500 m et 1 km de profondeur,
toutes de magnitudes entre 0,7 et 2, scrutées par 21 sismomètres et 4 inclinomètres en permanence.
Puis se déplace sous le bois de Rocasson dans la commune gardoise Les Angles avec 7 micro-secousses de magnitudes inférieures à 0,5.
- Du Dimanche 5 au Mardi 7 à 21 h, reprise de l’essaim sismique en continu sous le Mont San Salvador avec 410 micro-secousses à 1 km de profondeur. Ce volcan avorté (et éteint depuis 750 000 ans) de la Montagnette semble soumis à une intense activité d’eaux surchauffées au contact du magma et remontant sous pression à travers les failles ouvertes par les nombreux séismes précédents.
- Dimanche 12 de 6 h 21 à 13 h 37, l’essaim sismique reprend sous le Mont San Salvador avec une première secousse ressentie à Boulbon de magnitude 3 à 2 km de profondeur, suivie de 100 micro-secousses de magnitude 0,5 à 3. La crise s’arrête alors, mais se déplace sous l’île de la Barthelasse à 500 m à l’Ouest d’Avignon, où à 13 h 37, après une forte odeur de soufre pendant 3 mn, neuf secousses de magnitudes -1 à 1,2 durent 23 secondes entre 1 et 3 km de profondeur.
- Samedi 18 à 16 h 02, après une semaine de calme, l’activité sismique reprend sous le Mont San Salvador avec onze secousses de magnitudes -1 à 1,4 en six minutes et à 300 m seulement de profondeur. Les eaux des fortes pluies d’hier se sont infiltrées dans le sol, lubrifiant des failles proches de leur point de rupture.
- Dimanche 19 à 6 h 02, la crise sismique commencée hier sous le Mont San Salvador s’est terminée ce matin après 93 nouvelles secousses de magnitudes inférieures à 1,7.
- Jeudi 23 à 17 h 44, sourde détonation et petit tremblement de terre à 1 km au Sud-Est de Boulbon de magnitude 2,6 à 5 km de profondeur.
- Samedi 25. Les appareils de mesure qui quadrillent la Montagnette ont mis en évidence une inquiétante anomalie. Sur un espace de près de trois hectares autour du Mont San Salvador, le sol s’est soulevé de 8 cm en un mois. Pour les chasseurs ou promeneurs qui passent par là, une vigilance s’impose, car l’hypothèse envisagée est qu’une poche d’eau surchauffée augmente de volume sous ce secteur, pouvant provoquer des jaillissements d’eau brûlante en surface.
- Dimanche 26 entre 16 h 14 et 16 h 47, neuf petites secousses à 500 m au sud du Mont San Salvador à 1 km de profondeur et de magnitudes 1,2 à 1,9. Les instruments ont constaté une légère déflation du sol de 0,8 cm, indiquant qu’un fluide circule sous le massif en créant cavités ou effondrements suivant la pression exercée.
- Jeudi 30, après cinq jours de calme, nouvel essaim sismique de trente-sept petites secousses à 1 km de profondeur sous le Mont San Salvador :
* Matin : Dix-sept secousses entre 2 h 14 et 5 h 10, puis vingt secousses de 7 h 10 à 7 h 16, de magnitudes inférieures à 1.
* Après-midi : Reprise de la crise avec une secousse toutes les vingt secondes.

Pour la seule Montagnette

GIF - 11.2 ko

La plus forte concentration de micro-secousses dans toute la région et en France depuis le XIVème siècle (période 1349-1356) avec 1 099 mouvements sismiques en Octobre

- Vendredi 6, neuf secousses au nord de Tarascon entre 2 h 14 et 8 h 42, de magnitudes 1,2 à 2,4 et à 7 km de profondeur.

- Dimanche 8, trente-six secousses dans la journée :
* Trente-une vers le Mas des Mourgues à Boulbon entre 0 h 49 et 1 h 22, de magnitudes inférieures à 2, entre 2 et 5 km de profondeur.
* Une à 7 h 11 entre le Mas des Mourgues et le Mont San Salvador, de magnitude 2,3 à 3 km de profondeur. Depuis le début de l’activité sismique au mois de juin, les inclinomètres ont décelé un léger soulèvement du sol dans tout ce secteur, résultat de la lente poussée de la plaque Adriatique-Italie sur le bloc tectonique provençal, et qui va encore se poursuivre dans les jours à venir.
* Quatre entre Courtine et Gigognan aux portes d’Avignon à 15 h 57, 16 h 23, 16 h 29 et 17 h 03 de magnitudes 2,7 - 2,1 - 2,5 et 2,0 à 3 km de profondeur.

- Mardi 10, cinquante-trois évènements sismiques sous le quartier de la Tuilerie à Meynes :
* quarante-trois secousses entre 8 h 18 et 11 h 25, de magnitudes inférieures à 2, entre 6 et 10 km de profondeur donc non ressenties. Ce secteur situé sur la faille de Nîmes n’avait plus bougé depuis 1927.
* Dix secousses : La première à 17 h 12, de magnitude 2,6 suivie de neuf autres entre 17 h 15 et 17 h 40 de magnitudes inférieures à 2.

- Mercredi 11, le Mont San Salvador à Boulbon s’agite avec un inhabituel essaim de 215 micro-secousses en cinq heures de magnitudes inférieures à 1, et qui ne se produisent avec une telle répétition que dans les régions volcaniques ! Mais à quoi joue donc le dragon terrestre ?

- Jeudi 12, de multitudes petites secousses vers le Mont San Salvador à Boulbon de magnitudes inférieures à 1 et même négatives de -0,2 à -0,4 se succèdent à raison d’une toutes les trente secondes en moyenne. Depuis 19 h 40, on a compté 120 tremblements et les vulcanologues expliquent le phénomène par la migration possible vers la surface d’eaux d’infiltration en contact avec une source de chaleur des profondeurs (le magma en fusion est situé entre 50 et 100 km). Sous l’effet de cette pression hydraulique, une tension s’exerce sur les roches avoisinantes, donc sur les failles et déclenche ces essaims répétés.

- Vendredi 13, vingt-sept petites secousses vers le Mont San Salvador à Boulbon de magnitudes inférieures à 1, et à moins d’un kilomètre de profondeur. Depuis hier, une zone de 25 ha autour du Mont s’est soulevée de 1,2 cm.

Blocs déplacés par un séisme autrefois sur une faille inverse à chevauchement dans la commune de Boulbon

- Samedi 14, 187 nouvelles petites secousses sous le Mont San Salvador.

- De Mercredi 18 à 19 h 30 à Jeudi 19 à 3 h 15, 211 petites secousses sous le Mont San Salvador de magnitudes inférieures à 1,5 et à 1km de profondeur.

- Samedi 21 de 9 h 47 à 11 h 14, 78 petites secousses sous le Mont San Salvador de magnitudes inférieures à 1,5 et entre 500 m et 1km de profondeur.

- Lundi 23 de 4 h 52 à 10 h 20, 67 petites secousses sous le Mont San Salvador de magnitudes inférieures à 1,5 et une secousse réplique à 10 h 22 près de la zone de l’Oseraie à Sorgues à 2 km de profondeur.

- Mardi 24 entre 1 h 28 et 1 h 34, 20 petites secousses sous le Mont San Salvador en cinq minutes de magnitudes inférieures à 1,8 et entre 2 et 4 km de profondeur.

- du Mardi 24 à 23 h 09 au Mercredi 25 à 4 h 31, 71 petites secousses sous le Mont San Salvador en cinq minutes de magnitudes inférieures à 1,6 et à 1 km de profondeur.

- Vendredi 27 à 10 h 47, détonation et secousse dans le secteur de Sorgues de magnitude 1,9 et à 2 km de profondeur.

- Samedi 28 à 15 h 34, secousse vers le quartier St Martin à Graveson de magnitude 3,3 mais peu ressentie car située à 18 km de profondeur.

- Lundi 30 à 8 h 07, secousse réplique vers le quartier St Martin à Graveson de magnitude 2,5 et à 18 km de profondeur.

- Mardi 31 à 21 h 17, petite secoussesous le Mont San Salvador à Boulbon de magnitude 1,5 et à 1 km de profondeur.

79 mouvements sismiques en septembre

- Dimanche 3, séisme-réplique vers Châteauneuf -du-Pape à 9 h 07, de magnitude 2,1 et à 11 km de profondeur.

- Deux semaines d’accalmie complète, puis,

- Lundi 18, douze secousses vers le Mas des Mourgues à Boulbon entre 4 h 25 et 8 h 12, de magnitude 1,5 à 2,4 et à 10 km de profondeur.

Depuis le 19 septembre, 66 secousses ont été enregistrées sous ou autour de la montagnette dont la magnitude n’a pas dépassé 1,5.

121 mouvements sismiques en août

- Mercredi 2, séisme à 1 km au sud-ouest du Mont de la Mère à 2 h 10, de magnitude 4 (le plus fort depuis 1986) et entre 80 à 120 km de profondeur d’où peu ressenti en surface. Des répliques sont attendues.

- Vendredi 4, deux secousses sous Graveson à 9 h 54 et 10 h 12, de magnitudes 1,8 et 2,2 à 5 km de profondeur.

Près du Pic Majeur, un escarpement rocheux soulevé il y a 11 000 ans

- Lundi 7, aggravation de la crise sismique avec soixante-quinze mini-séismes sous l’île Piot au sud de la Barthelasse entre 5 h 24 et 8 h 11, de magnitudes inférieures à 2,3 et à 7 km de profondeur. C’est la faille de Théziers-Saze se prolongeant sous Avignon qui est concernée.

- Mardi 8, la crise sismique se déplace vers Sorgues :
* À 7 h 18, un petit séisme entre Le Pontet et Sorgues, de magnitude 3 avec épicentre à 2 km de profondeur, ressenti à Sorgues, Bédarrides, Entraigues et Chateauneuf-du-Pape sous forme d’une grosse détonation suivie d’une forte secousse d’une à trois secondes. C’est la faille de Sarrians-Sorgues, située à 500 m au nord-ouest de l’Oseraie Us, qui s’est déplacée de 2,1 mm sur une distance de 1 km environ (dernier mouvement de cette faille vers Monteux en 1972).
* À 14 h 52 et 16 h 04, toujours vers Sorgues, deux petites répliques de magnitudes 2,1 et 1,7 avec épicentre entre 7 et 10 km de profondeur.
* Entre 17 h 44 et 21 h 51, dix-sept secousses sous le lac de Sorgues de magnitudes inférieures à 2,3 avec épicentre entre 8 et 10 km de profondeur.
* À 22 h 11, toutes les trentes secondes, trois secousses vers Le Pontet, de magnitudes inférieures à 2,3 avec épicentre à 2 km de profondeur.

- Mercredi 9, deux nouvelles secousses à 3 km au nord-ouest de Sorgues à 15 h 24, de magnitudes 2,5 et 2,2 avec épicentre entre 2 et 5 km de profondeur.

- Jeudi 10, deux petits séismes vers Châteauneuf-du-Pape à 0 h 40 et 3 h 06, de magnitude 2,3 à 1 km de profondeur.

- Mercredi 16, après une semaine de calme, deux légères répliques au sud-ouest de Sorgues à 4 h 54 et 15 h 47, de magnitude 1,7 et 2,2 à 2 km de profondeur.

- Vendredi 18, nouvelle réplique vers le quartier Poud de Sorgues à 11 h 28, de magnitude 2,0 à 3 km de profondeur. Ainsi la région Sorguaise a vécu 30 petits séismes en 10 jours !

- Lundi 21, deux secousses dans le Parc régional du Luberon à 2 km à l’Est de Ménerbes à 1 h 24 et 4 h 41, de magnitude 1,9 et 2,3 à 7 km de profondeur, donc pas ressenties, mais sur une importante faille inverse (les plus dangereuses).

- Mardi 22, retour des évènements telluriques en Montagnette avec :
* Trois secousses dans le Vallon de St-Christol vers Boulbon
à 3 h 29, 7 h 01 et 7 h 22 de magnitudes 1,6 - 2,4 - 1,8 à 3 km de profondeur.
* Détonation et vibration causées par une des six secousses entre la Chapelle St-Julien et « Les Bouisses » à Boulbon de 11 h 58 à 12 h 24 de magnitudes 2,1 à 2,7 à 6 km de profondeur.

- Vendredi 25 :
* À 10 h 25, petite secousse à l’ouest du Mont de la Mère en Montagnette de magnitude 1,7 à 12 km de profondeur,
* À 11 h 59, évènement sismique important sous le Parc Régional du Luberon de magnitude 4,0 entre 17 et 25 km de profondeur (dernier séisme important en 1812 avec épicentre à Beaumont-de-Pertuis).

130 mouvements sismiques en juillet

- Samedi 1, petit séisme 2 km à l’ouest de Barbentane sous le Rhône à 18 h 57, de magnitude 2,2, à 5 km de profondeur.

- Dimanche 2, deux secousses 1 km au sud du Mont San Salvador à 7 h 14 et 9 h 54, de magnitude 1,4 et 2,5, à 2 km de profondeur.

- Mardi 4, trois secousses sous la petite Crau réveillent Eyragues à 4 h 25, 5 h 54 et 6 h 14, de magnitude 2,1 puis 1,5 et enfin celle de 3,1 suivie d’une forte déflagration. Épicentre à 5 km de profondeur sur la faille de la petite Crau qui n’avait plus bougé depuis 1517.

- Jeudi 6, deux secousses gardoises à 5 h 48 sous la forme d’une déflagration à Théziers de magnitude 2,7 et épicentre à 2 km au sud-ouest de la localité, à 6 km de profondeur, puis à 6 h 22 à 1 km au sud-est d’Aramon, de magnitude 2,0 et épicentre entre 5 et 10 km de profondeur.

- Vendredi 7, grondement et vibration dans le Grand Avignon à 21 h 02, des tremblements et un bruit sourd à 1 km au nord-ouest d’Entraigues-sur-Sorgues comme en 1999, magnitude 3 et épicentre à 2 km de profondeur.

- Dimanche 9, onze petites secousses dans le secteur d’Entraigues-sur-Sorgues entre 17 h 54 et 19 h 01, de magnitudes inférieures à 1 et jusqu’à 1,2.

- Mercredi 12, trois secousses à 1 km au sud-ouest du Mont de la Mère à 0 h 58, 3 h 30 et 5 h 54, de magnitudes 1,9 - 2,4 - 1,7 à 1 km de profondeur.

- Samedi 15, après les feux d’artifice du 14 juillet :
* Quatorze secousses sous le Mont de la Mère
entre 5 h 27 et 9 h 55, de magnitudes 1,7 à 2,6 à 6 km de profondeur. Le dragon terrestre semble narguer les géologues par l’intensité puis l’absence de ses signaux.
* Détonation sourde à 17 h 29, en même temps que l’orage sous la commune du Pontet, après une secousse sismique dont l’épicentre était situé à 1 km de profondeur, et avec une magnitude de 3,1. Les vitres des immeubles ont tremblé dans un rayon de 5 km.

- Mercredi 19, absence de sismicité depuis plusieurs jours qui fait craindre une accumulation des contraintes en profondeur. D’autant qu’un glissement très léger sans secousse semble avoir eu lieu sur la grande faille de Nîmes aujourd’hui près de Sauveterre, à l’endroit précis du dernier plus violent séisme (- 11 500 ans et de magnitude 7).

- Lundi 24, trois nouvelles secousses à 2 km au nord-ouest d’Aramon entre 8 h 33 et 10 h 08, de magnitudes 1,7 - 3,0 - 2,6 à 4 km de profondeur sur la faille de Théziers.

- Mardi 25, dix-sept secousses en 6 minutes sous le Mont San Salvador à Boulbon entre 17 h 09 et 17 h 15, de magnitudes inférieures à 2 et à 2 km de profondeur.

- Vendredi 28, secousse à 500 m sud de Pendieu à Barbentane à 10 h 58, de magnitude 2,1 et à 10 km de profondeur.
Le phénomène de coulissage lent (glissement très léger sans secousse, observé depuis le 19 juillet près de Sauveterre), s’est arrêté brutalement ce matin. Il précède parfois un plus grand séisme de type "intraplaque".

- Samedi 29, essaim de huit petits séismes sous le quartier des Carrières de Barbentane entre 14 h 58 et 15 h 07, de magnitudes 1,7 à 2,4 et à 3 km de profondeur.

- Dimanche 30, trois petits séismes toujours sous le quartier des Carrières de Barbentane à 3 h 07, de magnitudes 2,1. Depuis le début de la crise, c’est la première fois que ce secteur est concerné.

- Lundi 31, fort essaim de soixante petits séismes sous le Mont de la Mère entre 10 h 59 et 11 h 27, de magnitudes 1,5 à 2,7 et à 11 km de profondeur. Jamais une telle crise sismique ne s’était produite.

87 mouvements sismiques en juin

- Mercredi 7, à 17 h 03, un petit séisme d’une magnitude de 3,1 sur l’échelle de Richter s’est produit à l’est du Mont de la Mère en Montagnette vers Graveson. La secousse n’a pas été ressentie car l’hypocentre était situé à 35 km de profondeur sur une des failles inverses orientées est-ouest, les plus dangereuses dans notre région (celles en cause lors du séisme de Lambesc en 1909).

- Lundi 12, entre 14 h 26 et 15 h 34 : Sept petits séismes sont détectés à 5 km de profondeur sous le Mont San Salvador en Montagnette. Leurs magnitudes ne dépassent pas 2,3 sur l’échelle de Richter. La dernière crise sismique enregistrée dans ce même secteur remonte à 1981. Ces séismes n’ont rien à voir avec la secousse de Graveson enregistrée précédemment.

- Mercredi 14, à 18 h 54 : Nouvelle secousse pour une magnitude de 2.4 sur l’échelle de Richter. L’épicentre a été localisé au niveau du confluent Durance et Rhône à 2 km de profondeur. C’est un déplacement minime de la faille de Théziers-les-Angles qui en est l’origine.

- Jeudi 15, séismes en cascade :
* À 7 h 33 sous le Mont San Salvador vers Boulbon en Montagnette, magnitude 2,7. Épicentre à 1 ou 2 km de profondeur.
* Entre 15 h 01 et 17 h, douze petits séismes près du Mont de la Mère, route de Frigolet, magnitude de 1,9 à 2,5. Épicentres sur la faille mineure nord-sud de 2 km. Activité sismique similaire à celle de 2002 - 2004, qui avait enregistré 1 800 petits séismes dont celui du 6 avril 2003 (magnitude 3,1) et il y a donc risque réel de retour d’un même évènement.

Faille sismique au Vallon de St-Michel

- Vendredi 16, nouvel essaim de séismes :
* À 14 h 24, 14 h 54, et 15 h 01, trois secousses près du Mont de la Mère, magnitudes entre 0.8 et 2,5. Épicentre à 1 km de profondeur.
* Entre 18 h 59 et 20 h 13, quatre petites secousses sous le Mont Couvin au nord d’Aramon. Épicentres à 4 km de profondeur. Magnitudes 0,9 - 0,8 - 1,7 - 2,0.
* À 18 h 47, petit séisme de magnitude 1,2 localisé sous l’île Piot Barthelasse. Épicentre à 1 km de profondeur sur la faille de Théziers - Les Angles qui se prolonge jusqu’à Sorgues.

- Samedi 17, secousses vers Boulbon :
* À 12 h 05 à 1 km ouest de Boulbon. Magnitude de 2,8 avec épicentre à 10 km de profondeur.
* À 12 h 51, grondement à Boulbon et Barbentane, suite à petit tremblement de terre de magnitude 2,5 avec épicentre sous le Mont San Salvador à 1 km de profondeur.

- Dimanche 18, encore en Montagnette :
* À 0 h 02 vers le mont de la Mère. Magnitude de 2,3 avec épicentre à 1 km de profondeur.
* Entre 1 h 06 et 5 h 20 près du Mas des Mourgues à Boulbon. Vingt-sept petits séismes de magnitude de 0,9 à 2,2 avec épicentres entre 7 et 12 km de profondeur sur une faille qui n’avait pas bougé depuis plusieurs siècles.

- Lundi 19, la plus forte secousse depuis le début de la crise sismique :
* À 7 h 54 au Sud du Mont San Salvador, séisme de magnitude 3,2 avec épicentre à 60 km de profondeur, et dont des répliques sont attendues.
* À 22 h 44 à 1 km à l’Ouest du Mont San Salvador, séisme de magnitude 1,9 avec épicentre à 5 km de profondeur.

- Mercredi 21, le calme après l’agitation ? : Nouvelle série de cinq petites secousses enregistrées entre 5 h 14 et 9 h 55 sous le Mont Couvin au nord d’Aramon et à 5 km de profondeur. Magnitudes entre 1,5 et 2,4 sur l’échelle de Richter. L’activité sismique semble plus espacée, fin de crise ou attente !

- Jeudi 22, l’agitation continue sous le Mont San Salvador à Boulbon :
* À 21 h 14, secousse de magnitude 2, à 2 km de profondeur.
* À 23 h 20, neuf secousses (Une par minute) de magnitudes 1,5 à 2,7 et de 2 à 8 km de profondeur.

- Vendredi 23, nouvelle secousse sous le Mont San Salvador à 3 h 20, de magnitude 1,8 et à 2 km de profondeur.

- Samedi 24, trois secousses nocturnes entre Mont de la Mère et San Salvador à 0 h 17, de magnitude 2,7 et à 7 km de profondeur, puis à 0 h 18 et 0 h 20 deux autres secousses de magnitudes 1,9 et 2,3.

- Lundi 26, vingt secondes de vibrations entre Fournès et Remoulins à 02 h 34, de magnitude 3,5 et à 6 km de profondeur avec des répliques attendues. Ce choc tellurique à 2 km à l’Ouest de Fournès s’est produit sur la fameuse faille de Nîmes et constitue le plus important séisme depuis celui de 1986.

- Mardi 27, réplique sismique à Fournès à 16 h 59, de magnitude 2,9 et à 6 km de profondeur.

- Vendredi 30, deux petits séismes à l’ouest du Mont de la Mère à 7 h 47 et 8 h 24, de magnitude 2,4 et 1,8, à 2 km de profondeur.


Aux alentours aussi la terre bouge depuis juin 2006 :
- Jeudi 15 juin, à 19 h 54 en Vaucluse entre Entrechaux et le hameau de Veaux, magnitude 3 avec grosse détonation suivie d’un léger tremblement d’une durée de 3 secondes dans la vallée du Toulourenc.

- Vendredi 16 juin, à 13 h 06 dans le hameau de Veaux, réplique de magnitude 2,1.

- Lundi 19 juin, à 9 h 59 petit raz-de-marée sur la plage de Beauduc en Camargue, après un séisme de magnitude 3,8 avec épicentre à 15 km des côtes. Retrait de la mer de quelques mètres et séries de vaguelettes de 50 à 60 cm au lieu des 15 à 20 cm habituellement (secteur déjà touché en 1986 par un tsunami de 2,50 m). Puis nouveau séisme à 15 km au large des Saintes-Maries-de-la-Mer, magnitude inférieure à 3, sans raz-de-marée.

- Dimanche 22 octobre, à 10 h 44 détonation sourde entre les villages de Brantes, St-Léger du Ventoux et le Mont-Ventoux, après un séisme de magnitude 2,9 à 4 km de profondeur.

- Jeudi 9 novembre, à 15 h 01 secousse vers Eyguières à 7 km de profondeur.


(Remerciements à M. Julien LACHEVRE pour les précisions apportées sur ces séismes. Voir son site : La Terre en Colère).


Ceux qui ont ressenti les secousses peuvent le signaler auprès du BCSF) "rubrique : Témoigner sur un séisme".


Voir les conseils à suivre en cas de séismes ci-contre Conseils séismes


Contacts | Espace privé | Mise à jour le 2 mai 2013 | Plan du site | Haut de Page