Vous êtes ici : Associations > DDARD > Agriculture et énergie
Agriculture et énergie

ENERGIE ET AGRICULTURE

La raréfaction du pétrole va entraîner une augmentation des coûts de production. Compte tenu de l’indifférence des pouvoirs publics, de la tiédeur avec laquelle les énergies renouvelables sont développées, je suppose que la perspective de la flambée des prix, liée à la raréfaction de l’offre, veulent être exploitées jusqu’à la dernière goutte, et me laissent penser que les petits exploitants agricoles doivent se libérer de cette menace.
Nous devons garder en tête, la conjugaison de trois paramètres que nous subirons sans jamais pouvoir les contrôler :

LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Il va entraîner : des sécheresses récurrentes, des catastrophes naturelles qui pèseront sur les budgets, une raréfaction de la ressource en eau, un atout pour notre région.

LA CRISE DE L’ENERGIE

Nous pouvons la contrôler en atténuant ses effets en produisant, au moins une partie de nos besoins. Nous sommes à la ceinture verte d’une région très peuplée, placés aux abords des grandes voies de transport, vers les grands centres urbains européens biens placés pour être performants sur le marché.

LA CRISE ECONOMIQUE

L’étude de la situation économique des ados qui fréquentent les établissements publics, même si elle exclut les établissements privés, donne une image désolante de la situation de la population. Sont considérés comme défavorisés, les ménages dont les salaires sont égaux ou inférieurs à 1 500 € : l’augmentation des coûts de l’énergie ne va pas améliorer la situation. Quand aux retraités : les nouvelles bases de calcul qui sont aujourd’hui appliquées réduisent leurs revenus.

Nous avons donc trois paramètres qui se conjuguent se chevauchent, agissent et continueront d’agir sur la société. Il serait prudent, face à une conjoncture qui n’est pas prés d’évoluer dans le bon sens, d’acquérir une certaine autonomie dans le domaine de l’énergie. Il nous appartient d’y réfléchir et de corriger notre dépendance. _ L’état ne pourra pas apporter de solution suffisamment efficace pour toutes les tranches de la société. Je présume que les petits agriculteurs ne seront pas prioritaires...

Le document a été élaboré en évaluant de manière globale, les améliorations que nous pouvons apporter, pour atténuer les effets de l’évolution générale extérieure, et leurs effets sur la population la plus vulnérable.

Résultat de l’analyse énergétique PLANETE d’une ferme
(Approximativement, une tonne équivalent pétrole (TEP) = 1 200 litres de fioul domestique = 3 000 kg de bois sec = 11 500 kwh thermiques = 4 500 kwh d’électricité)

Répartition de l’énergie
Par an
Par an en
Par ha SAU en
Part en
par poste
en TEP
équiv-litres fioul
équiv-litres fioul
 %
Entrées directes :
Fioul consommé 2,83 3 309 130 15 %
Autres produits pétroliers 1,10 1 291 51 6 %
Électricité 2.23 2 611 102 12 %
Énergie/eau 0.40 470 18 2 %
Autres énergies directes 0 0 0 0
Entrées indirectes :
Achats aliments 4.8 5 562 218 26 %
Engrais et amendements 3.8 4 486 176 21 %
Phytosanitaires 0 0 0 0
Semences 0 26 1 0
Jeunes animaux 0 0 0 0
Matériels 2.2 2 519 99 12 %
Bâtiments 0.2 265 10 1 %
Autres achats 0.9 1013 40 5 %
Total des entrées :
18.4 21 554 845 100 %
Sorties en :
Lait 12.1 14 148 555 96 %
Viandes 0.5 617 24 4 %
Végétaux 0 0 0 0
Autres 0 27 1 0
Total des sorties :
12.6 14 792 580 100 %

Énergie et pétrole nécessaires à la production de 1 kg de produit alimentaire, de la fourche à la fourchette, en système productiviste - type PAC + chaînes agro-alimentaires (L’énergie est exprimée en litre équivalent pétrole ou lep)

Produits
Énergie totale
Pétrole
(1 kg)
(en lep) (en litre)
ÉLEVAGE
Agneau 6 3
Porc 4 2
Bœuf 3 1,5
Œufs 3 1,5
Poulets 2 1
Lait 2 1
CÉRÉALES
Maïs 1,5 1
Avoine 1,5 1
Blé 1,5 1
Riz 1,5 1
Soja 1,5 1
FRUITS et LÉGUMES
Pommes de terre 1 0,5
Epinards 1 0,5
Tomates 1 0,5
Pommes 0,5 0,2
Oranges 0,5 0,2

Énergie et pétrole nécessaires à la production de 1 kg du contenu en protéines d’un produit alimentaire, de la fourche à la fourchette, en système productiviste - type PAC + chaînes agro-alimentaires (L’énergie est exprimée en litre équivalent pétrole ou lep)

Produits
Énergie totale
Pétrole
(1 kg)
(en lep) (en litre)
ÉLEVAGE
Agneau protéine 22 23
Porc protéine 22 16
Bœuf protéine 12 9
Œufs protéine 9 7
Lait protéine 7 5
Poulets protéine 6 4
CÉRÉALES
Riz protéine 7 5
Maïs protéine 4 3
Avoine protéine 3,5 2,5
Blé protéine 3,5 2,5
Soja protéine 2 1,5
FRUITS et LÉGUMES
Pommes protéine 31 24
Oranges protéine 6 4
Pommes de terre protéine 4 3
Tomates protéine 3 2
Épinards protéine 2 1,5

(Tableaux tirés du livre d’Yves COCHET « PETROLE APOCALYPSE » Edition 2006 chez Fayard pages 235, 236 et 237)

Fait à Barbentane : le 18 octobre 2006
JANE LAMBERT


Contacts | Espace privé | Mise à jour le 2 mai 2013 | Plan du site | Haut de Page