Vous êtes ici : Actualités > Le XXIème siècle > Année 2009
Année 2009

Les évènements et réalisations du mois


La dernière ichartel’ânerie de l’année.

Le récent bulletin municipal a encore traité avec mépris toute contestation. Cela devient d’ailleurs une spécialité dans cette curieuse démocratie municipale où le chef s’autorise la critique des projets gouvernementaux et l’interdit à ses sujets.
Préférant sans doute les louanges imméritées et ne supportant pas la réprimande, le maire réagit à la libre expression de son opposition sur le projet scolaire en appelant en renfort une célébrité dont on cite quelques phrases vexatoires pour les auteurs de critiques malvenues. Méditations d’un ridicule arrogant…
Pour blesser un peu plus ces mécréants d’opposants, il évoque des projets municipaux passés qui auraient subi en leur temps des controverses habituelles de la part de ceux "qui ne foutent rien"…
Par dessus le dédain s’ajoute alors la falsification de l’histoire locale !
En effet, aucun des bâtiments ou ouvrages évoqués construits par les anciens maires n’ont été contestés, excepté le complexe sportif du Bosquet pour lequel la proximité de la nappe phréatique inquiétait avec raison les connaisseurs du quartier "qui ne foutent rien". Ils n’ont pas été écoutés et le terrain en question pose toujours des problèmes hydrauliques aujourd’hui…
Pire, le projet du centre ancien, pour lequel M. Ichartel n’a reçu aucune contestation avant sa réalisation, en reçoit aujourd’hui de toute part… Cette "cagade" permet de mesurer que les éventuelles critiques auraient pu servir aux concepteurs et apprentis bétonneurs pour ne pas gâcher définitivement le quartier, et au maire pour éviter de démontrer ce que valent ses promesses architecturales et son esprit de tolérance !
Car les critiques sur le projet scolaire sont normales et sensées, renforcées par dix ans d’immobilisme inquiétant, de contradictions incessantes, d’accusations hypocrites, de manœuvres dilatoires, d’inconséquences patrimoniales graves et, pour finir, d’un précédent fâcheux avec l’exemple du centre ancien servant de douloureuse référence de base, y compris financièrement…
Citations pour citations, Claretie a déclaré aussi : « Le despotisme a toujours d’excellentes raisons de régner… de revenir à cette méthode autoritaire d’autrefois qui consistait à étouffer toute discussion, comme si bâillonner était résoudre… ». Autrefois !
Pourquoi choisir seulement ce qui arrange ?

OCTOBRE À DÉCEMBRE 2009

Noël glacial à Copenhague
(voir la suite)

La menace insidieuse des OPP (Ondes Pas Pures)
(voir la suite)

Une bonne nouvelle sur le Rhône qui retrouve 14 ha volés depuis 100 ans
(voir la suite)

Trois prix pour les Ateliers de Bellinto au Festival Provençal le 11 novembre à Fuveau
(voir la suite)

Radioactif toujours : Des branchages arrêtent la centrale nucléaire de Cruas !
(voir la suite)

Cinquième urbanisation majeure de la Montagnette
(voir la suite)

Des agriculteurs pris pour des cornichons !
(voir la suite)

Les adeptes du "fanau" attendent
(voir la suite)

Collège : on révise sans bruit

Alors que la SAFER tente d’obtenir les terrains privés nécessaires à la surface prévue pour le futur collège de 600 élèves sur la route de Boulbon, la mairie organise la révision du P.O.S. pour classer ce terrain de Loriol-Mouroumieu de zone naturelle ND en zone urbanisable. L’enquête publique sur cette révision du POS est ouverte en mairie jusqu’au 30 novembre.
Elle a démarré dans la plus grande discrétion : le dernier bulletin municipal n’indique aucune date ni modalités, le conseil municipal n’en a pas été informé auparavant, l’affichage public a été discrètement distribué quelques jours auparavant pour invitation à une réunion publique le mercredi 22 octobre 2009 à la salle des fêtes, les élus ont reçu un courriel la veille leur rappelant une invitation qui n’a jamais été envoyée…
Réunion publique d’une trentaine de personnes dont une moitié d’élus et techniciens autour des inquiétudes déjà émises depuis huit ans que dure ce projet :
- un collège construit sur le piémont de la Montagnette qui est encore une agression du massif dont Ichartel s’est fait une spécialité,
- des bâtiments ouverts au Nord en hauteur et plein mistral qui auront une aération naturelle les qualifiant de Haute Qualité Environnementale puisqu’ils n’auront pas besoin de ventilateur,
- un espace pentu qui augure mal du coût des travaux et matériaux nécessaires pour sa mise à niveau,
- un établissement à proximité d’un grand axe de circulation uniquement routière et éloigné du village,
- enfin une réalisation complètement décentrée par rapport aux villages qu’elle est censée servir (Graveson, Rognonas, Barbentane…).
Une réunion où le malaise a même atteint le premier magistrat puisque ses réponses n’ont pas satisfait la rare assistance présente et que dans son équipe de vives critiques se font jour sur ces problèmes et quelques autres, au point de faire douter de la lente volonté municipale. Proposée et préparée par la liste de Mme LAMBERT en 2001, ce collège est indispensable pour Barbentane et sa jeunesse. Le lieu choisi n’est pas le meilleur, huit ans de préparation ne sont qu’un long préalable dont cette municipalité s’est fait une spécialité et, malgré les démarches en cours, rien n’indique que ce projet sera mené à son terme…

Perception : on ferme sans bruit

Mauvaises nouvelles oubliées sur le dernier bulletin municipal :
- la Perception ou notre petit Trésor Public modernisé depuis peu sera fermé le 1° janvier 2010 pour cause d’économie et récupéré par la ville de Châteaurenard… Quand à Anne-Marie B, Bernard R et Jean-Louis I (qui déclarait sans hésiter en 2008 : « J’ai tissé des relations utiles avec des responsables de toutes tendances dans l’unique but de servir les intérêts de la commune. J’ai de bons contacts avec les représentants et les services de l’état et je n’hésite pas à les harceler, expliquer et défendre un dossier. »), un grand merci au trio pour leur défense silencieuse d’un service public de proximité !
- Il faudra malgré tout continuer à payer des impôts…

Centre ancien : La “cagade” moderne (voir la suite)

JUILLET À SEPTEMBRE 2009

Ecole : le niveau monte ! (voir la suite)

Droit de regard social !

La lecture du bulletin municipal d’août 2009 ne permet pas toujours de comprendre ce qui y est exprimé.
Non pas qu’il soit mal fait, au contraire, ce bulletin en couleur est un des meilleurs de la région. Mais, outre des titres d’espaces publicitaires de grandes surfaces, l’information municipale laisse à désirer.
Ainsi, que signifie la convention avec le Pact-Arim au Paty pour 10 000 € (page 6 du bulletin d’octobre) ?
Explication : le Maire ayant demandé au Pact-Arim de veiller à la ‘qualité sociale’ du futur locataire de l’immeuble en question, le propriétaire Pact-Arim a proposé au maire de payer ce droit de regard pour la modique somme de 10 000 € ! Mais le conseil municipal a désapprouvé cette pratique du maire qui a encore été la risée de son équipe… Choisir ses pauvres comme ses immigrés, le social barbentanais est de haut niveau…

Le maire déclare forfait !

Au cours de la campagne électorale 2008, l’équipe Ichartel avait promis d’augmenter le forfait annuel de l’école privée Notre-Dame si elle était réélue. À la rentrée scolaire de septembre, ne voyant rien venir, l’OGEC refuse à la municipalité de recevoir les enfants de l’école laïque à sa cantine et oblige la mairie à trouver en urgence une solution provisoire de remplacement. De la salle du Four à des tours de table multiples, l’école laïque a réussi à nourrir les enfants dans des conditions difficiles à cause d’une promesse de campagne…
De pourparlers en tractations, il a fallu attendre le conseil de juillet pour que le nouveau forfait 2009/2010 soit voté. Déjà fixé à 590 € soit une augmentation de 13,46 % par rapport à 2008, il n’était pas en parité avec le coût de l’école laïque, aussi, il passe à 650 € pour l’année 2009/2010 soit 10,17 % de mieux et, si tout va bien, à 755 € à partir de 2010/2011 soit encore 17,80 % : 45 % d’augmentation en 3 ans !
C’est pourquoi, 40 enfants de l’école laïque sont à présent acceptés à la cantine de l’école Notre-Dame…

AVRIL À JUIN 2009

“Bombinet” sauve la nation gardianne

Dans un premier temps, il faut trouver un député assez sot pour proposer une loi stupide et l’UMP semble disposer d’un stock inépuisable. Un dénommé Myard fait l’affaire et dépose en avril sa couillonnade obligeant le port obligatoire du casque de protection et du gilet fluo à tous les cavaliers… Imaginer un garde républicain avec casque et gilet ! Même le ministre désavoue en pensant qu’à l’UMP certains travaillent du chapeau…
Notre député Reynès peut alors étaler tout son talent de dynamyteur : Opposition formelle à la proposition qui touche au coeur de nos traditions, description guignolesque d’une arlésienne avec gilet fluo, illustration grotesque du camarguais défilant avec la bombinette à la place du chapeau, information à la presse qui tient enfin du sérieux médiatique et, comme il ne faut rien négliger sur ce dernier plan, pour désamorcer cette histoire fantasque, on convoque la « Nation Gardianne » avec tridents et chevaux !
Se faire briller à partir de rien, c’est le signe des forts, mais pour n’avoir pas osé inviter la « Civilisation Gardianne Intergalactique », “Bombinet” a finalement sombré dans le ridicule traditionnel…

Ecole en Montagnette : Mairie condamnée (voir la suite)

Louloute en a marre ! (voir la suite)

Le rayonnement de Barbentane est assuré ! (voir la suite)

Résultats des élections Européennes 2009 à Barbentane

Liste : Voix %/Exp
Inscrits : 2 977 - Votants : 1 160 - Abstentions : 1 767 - Nuls  : 50
Alliance Ecologiste Indépendante - LALANNE 44 3,79%
Changer l’Europe - PEILLON PS 127 10,95%
Communistes - RICERCHI 0 -
Démocrates pour l’Europe - BENNAHMIAS MODEM 71 6,12%
Europe Décroissance - VITAL 0 -
Europe Démocratie Espéranto - GARINO 4 0,34%
Europe Ecologie - RIVASI Verts 208 17,93%
Front de Gauche - VERGIAT 50 4,31%
La Force de la Non-Violence - BARIOL 0 -
L’Europe C’est Vous - GAUTRON 0 -
Liste Front National - LE PEN 158 13,62%
Liste Gaulliste Debout la République - VIANES 21 1,81%
Liste Lutte Ouvrière - ARTHAUD 7 0,6%
Pas Question de Payer leur Crise - JENNAR NPA 38 3,27%
Pour une Europe Utile - DUFRENEY 0 -
Protéger nos Emplois, Défendre nos Valeurs - LOUIS MPF 66 5,69%
Quand l’Europe Veut, l’Europe Peut - GROSSETETE UMP 361 31,12%
Résistance - ESPINOSA 5 0,43%
Solidarité-Liberté, Justice et Paix - CHAUVIN 0 -
Une France Royale au Coeur de l’Europe - HAMEL 0 -
Union des Gens - MEDEVILLE 0 -

Évolution des résultats

Abstention majeure : 59,36%

Dès l’ouverture du scrutin, les électeurs ont été étonnés de l’absence des bulletins de vote pour la liste Gaulliste « Debout La République » de Mme VIANES. Après réclamation, les élus ont trouvé le paquet de bulletins vers 11 h, oublié dans un coin de la salle…

LEO : « Nous voulons notre lait… (voir la suite)

LEO : Déjà un triple effet ! (voir la suite)


L’AMAP ouvre sa saison d’été

Le 24 avril a été l’ouverture de la saison d’été de l’Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne.
Le panier de fruits et légumes était composé de : 1 kg de petit pois, 1 kg de fèves, 500 gr de pois gourmands, 2 bottes de radis, 1 botte de cébettes, 2 belles salades, 1 kg de courgettes, 1 botte de blettes, 1 bouquet de basilic, 1 bouquet de persil, 1,3 kg de fraises et les sourires d’Antonia, Dominique…, le tout pour la somme de 19 €.
Il reste quelques places pour de nouveaux consommateurs.
Le producteur Claude CHAUVET offre ainsi chaque semaine aux familles des produits frais biologiques de saison, cultivés au village pour une nourriture saine et de qualité.

Le maire avoue enfin !

La lecture du dernier bulletin municipal apporte une information surprenante…
Pour expliquer le nouveau montant du projet scolaire sur la Montagnette, le maire indique à la page 3 que ces augmentations sont dues : « à la prise en compte de calculs précis de surface, d’une nouvelle adaptation globale du projet revu à la demande de l’architecte des bâtiments de France, afin de l’éloigner le plus possible du champ de visibilité de la Tour Anglica, entraînant le recul du projet et le déplacement des aires de stationnement… ».
Il faut relire plusieurs fois ce texte et se pincer pour y croire. En quelques mots, le maire résume sa pensée et ses pratiques coutumières. C’est un aveu tardif et extrêmement grave…
- D’abord, parce qu’Ichartel laisse supposer que c’est à la demande de l’Architecte des Bâtiments de France qu’il a fallu tout reprendre, alors qu’il n’a tout simplement pas respecté la législation, ni le patrimoine et s’invente des prétextes pour le cacher… Le trop bien connu : « C’est pas moi, c’est la faute à d’autres ! »
- Ensuite, parce que des années d’études et de frais n’ont servi à rien puisqu’il a fallu refaire le projet en le changeant de place et en provoquant, non seulement, d’autres conséquences à venir, mais un surcoût dommageable pour la collectivité avec un groupe scolaire insuffisant et une Montagnette détériorée. Le trop bien connu : « Taisez-vous, on réfléchit pour vous et à vos frais ! ».
- Enfin, le plus grave. Ichartel avoue aujourd’hui en catimini que les critiques municipales de 2008 à l’encontre d’une association locale et d’élus qui contestaient le projet n’étaient qu’une basse opération électoraliste… Accusés par la majorité municipale d’être la cause du retard, de contester le droit scolaire des enfants, de jouer avec la démocratie et la justice, et qui mettait même en doute l’honnêteté politique de certains élus… Le trop bien connu : « Diffamer, c’est gratuit et ça peut rapporter gros ! ».
Les électeurs et les parents d’élèves de l’APE laïque savent à présent ce que valaient les dénonciations municipales d’avant les élections, à l’encontre des contestations juridiques de « Vivre à Barbentane » et la propagande servie pour les manipuler.
Cette association n’est pour rien dans les retards ou les augmentations des coûts, contrairement à des écrits accusatoires mensongers, voire diffamatoires. Ichartel confirme clairement maintenant que c’est « l’adaptation du projet entraînant recul et déplacement » qui a provoqué retard et aggravation des coûts…
Les parents d’élèves n’ont donc été qu’un terrain de manoeuvres hardies. On leur a désigné un bouc émissaire commode et tendu un piège politicien. Ils ont ainsi fait une campagne odieuse de dénigrement pour ceux-là même qui leur ont fait sept ans de promesses et avouent aujourd’hui la seule vraie raison : Leur incompétence doublée de pratiques minables…
Ils peuvent être fiers d’avoir servi pour une grande cause et pour de grands responsables…
Ils auront à répondre eux aussi des conséquences d’un projet qui n’a pas fini de créer des problèmes…
Ils ont contribué à ce que les mots : respect, honneur, parole et confiance, sortent du domaine politique pour tomber plutôt dans celui de la bouffonnerie…
Pour les sortants, l’essentiel était de gagner les élections. Ils y ont réussi, mais à quel prix !

JANVIER À MARS 2009

Trial 1 Montagnette 0 (voir la suite)

Une école grand luxe et déjà obsolète !

Retour à la réalité pour les élus : L’architecte ayant obtenu le marché scolaire en 2007 augmente ses honoraires de 89 354 € HT soit plus 26 % pour atteindre 427 769 € HT.
Car le projet estimatif global du groupe scolaire a grimpé, lui aussi, pour l’instant, à 3 252 998 € HT.
C’est donc une école de grand luxe qui est prévue, dans la pinède que l’on promet de protéger (!), pour un projet déjà obsolète par son insuffisance en nombre de classes…

Le Conseil municipal du 25 mars vote le Budget communal 2009

- Budgets :
De la Commune : Les dépenses et recettes prévues sont de 9 112 K€ réparties en Fonctionnement = 3 693 K€, Investissement = 5 419 K€.
De l’eau : Les dépenses et recettes prévues sont de 339,4 K€ réparties en Exploitation = 34,8 K€, Investissement = 304,6 K€.
De l’assainissement : Les dépenses et recettes prévues sont de 668 K€ réparties en Exploitation = 207 K€, Investissement = 461 K€.
Funéraire : Les dépenses et recettes prévues sont de 1,2 K€ en Exploitation.

- Taxes communales au taux inchangés mais bases modifiées :
Habitation = 11,30 %. Base augmentée de 2,50 % cette année soit 33 % d’accroissement depuis 2001.
Foncier bâti = 13,54 %. Base augmentée de 1,51 % cette année soit 40 % d’accroissement depuis 2001.
Foncier non bâti = 36,00 %. Base inchangée depuis 2001 et baisse de la Base de 12,60 % depuis 2001.
Ordures ménagères = 10,25 %. Base augmentée de 3 % cette année soit 18,20 % d’accroissement depuis 2005.
Évolution des Taxes = Taux global de 71,09 % augmenté de 2,27 % cette année et accru de 85,56 % depuis 2001.

- Taxe 2009 de la loi SRU pour insuffisance de logements sociaux à Barbentane : prévue à 0 € malgré l’absence de logements…

- Subventions aux associations : 267 000 € (voir Liste 2009).

- Indemnités et frais de fonction aux élus municipaux prévues au budget pour 105 000 € en 2009.

Curiosités :
* Les dépenses de fonctionnement 2008 sont inférieures de 359 950 € par rapport à la prévision soit -10%. Les recettes de fonctionnement 2008 sont supérieures de 162 941 € par rapport à la prévision soit + 5%. Au total, l’excédent 2008 est donc de 522 890 € soit 5 % de plus qu’en 2008, ce qui confirme que l’augmentation des impôts et taxes de 57 000 € en 2008 était inutile à moins que la prévision municipale soit un jeu où les contribuables n’ont aucun joker.
* La pause fiscale et des travaux en 2009 étonnent. En effet, un an après l’élection, le maire freine les dépenses ! En fait, la réalité durcit la situation :
➢ Le retard du projet scolaire fait exploser les coûts à un chiffre non définitif qui est au dessus de 6 000 000 €.
➢ Au Centre ancien, la promesse « d’une salle municipale et d’une galerie d’art négociées et offertes par le constructeur », faisait très jolie dans le programme électoral avant l’élection. Aujourd’hui, elles ont des prix…
➢ S’y ajoutent les garages à faire, après la nouvelle intervention des bâtiments de France supprimant deux d’entre eux qui gênaient rue du Puits.
➢ On a aussi un peu forcé sur les tuyaux d’eau et d’assainissement vers Réchaussier pour élargir au maximum le périmètre, avant les élections…
➢ Face à la crise, le Conseil Général restreint le nombre de dossiers de travaux aidés à 80 %…
Bref, il va falloir trouver 2 000 000 € pour les seuls gros chantiers 2009 et presqu’autant en 2010, d’où la pause en travaux nouveaux. Notons au passage que la subvention départementale pour l’école frise à peine les 37 %, parce que les pourcentages sont comme les glaçons, à force d’attendre, ils fondent et les barbentanais devront compenser, en plus d’assister à la détérioration définitive de la Montagnette, si le Tribunal administratif laisse faire.
Aussi, dans sa grande sagesse, et un peu inquiet de l’avenir, le maire a décrété et demandé une pause fiscale à la commission des finances…, laquelle était bien capable d’augmenter à nouveau la contribution des barbentanais à l’effort d’investissement communal, comme elle le fait en douce depuis 8 ans… Mais, « Avé César » elle a obtempéré… Pause qui passera de toute façon inaperçue puisque les bases augmentent cette année de 2 %. La communication est une priorité municipale !

Grande et vaine agitation autour de la LEO ! (voir l’article)

L’année a démarré très très fort :

Le Maire s‘étonne !

Dans le monde entier en période de Noël, ce sont des paroles d’amitié voire d’amour qui sont prononcées par les responsables en général. Mais à Barbentane, pour des motifs obscurs, chaque année en guise de vœux, notre premier magistrat envoie une volée de bois vert à son opposition dans le bulletin municipal.
Bien qu’il n’y est pas de quoi fouetter un chat empaillé, le maire sort sa grosse voix moralisante et susurre qu’il y a des choses qu’une opposition respectueuse ne doit pas se permettre… Il évoque même une menace diffamatoire, innovation de la cuvée municipale 2009 et qui fera date.
Les Barbentanais adorent ce genre d’affrontements qui permet de passer sous silence d’autres sujets bien plus gênants. Certains se souviennent peut-être d’une période récente où, pour « démolir » le maire sortant, les candidats opposés avaient appelé à voter contre « Le massacre de la salle du Conseil » ! Le massacre en question consistait en une couche de peinture bleue passée sur les fauteuils de ladite salle, fauteuils où les accusateurs ont d’ailleurs posé leurs croupions pendant six ans en oubliant la forfaiture.
Et aujourd’hui, l’opposition devrait se taire ! Le maire préfèrerait être louangé, et on le comprend. Aussi quelques conseils, par exemple :
- Quand il met huit ans à « rénover » un centre ancien, alors que personne ne s’est mis en travers, cela peut faire douter des capacités municipales et justifier quelques commentaires… Eh bien non, il faudrait remercier celui qui enfin à réaliser l’impossible !
- Quand le chantier de ce centre ancien cause par trois fois l’inondation de l’église médiévale, ce qui est un scandale unanimement dénoncé, il est cocasse de prétendre que tout a été prévu et respecté, alors que même les paroissiens, pourtant fidèles accommodants, doutent de certaines compétences et volontés… Eh bien non, il faudrait féliciter la mairie pour sa contribution à la vente de serpillières !
- Quand un tribunal administratif annule délibérations et projet d’école pour non-respect de la réglementation, cela peut prêter à controverses… Eh bien non, il faudrait louer les élus pour avoir économisé un cabinet d’études qui aurait ajouté de la paperasse !
- Quand l’architecte des Bâtiments de France demande gentiment de refaire tout un projet d’école « réfléchi » depuis sept ans, parce qu’il ne respecte pas les monuments historiques, on peut s’interroger sur le bien fondé de certaines décisions municipales et sur leurs coûts. Eh bien non, il faudrait complimenter ceux qui entassent les monuments ensemble, car ils ont un seul souci : Économiser l’espace !
- Quand il faut trois ans ailleurs et sept ans ici pour ne pas faire le collège « Arlésienne », il y a de sérieux doutes sur les intentions municipales… Eh bien non, il faudrait congratuler les édiles parce qu’ils ne font rien à la légère, surtout quand un projet est lourd !
Par contre, on peut donner du grain à moudre à l’opposition quand la confusion règne dans les discours et entre les élus municipaux. Qui peut comprendre l’embrouillamini suivant :
➢ 1) Le Maire annonce dans le bulletin municipal du 5 janvier 2009 que le développement du village va être vivement défendu face au PPRI (Plan de Protection contre les Risques d’Inondation) en cours de discussion ?
➢ 2) Le même Maire annonce quelques jours après, à sa réunion des vœux, que finalement le POS (Plan d’Occupation des Sols) du village va rester modeste et sans grande évolution ?
➢ 3) Le fameux POS débattu en commission prévoit pourtant de nombreux hectares à construire pour plusieurs centaines d’habitants dans un quartier inondable du village ?
➢ 4) Des élus majoritaires évoquent des projets d’urbanisation large et dispersée dans des quartiers divers de la commune ?
➢ 5) Finalement le projet de PPRI ouvre des perspectives mais pas là où on voudrait !
M. le Maire a sans doute une réponse adaptée et circonstancielle à ces incohérences, mais si par mauvaise volonté et irrespect, les mécréants de l’opposition continuent à le critiquer, il ne restera plus qu’une solution : Remettre en service les fourches patibulaires au-dessus du théâtre de la Rebutte…

L’Église « baptisée » pour la troisième fois (voir l’article)

Protection de la tirette !

Voilà une magnifique décision prise en juillet dernier par le Conseil municipal qui veut étudier les moyens de valoriser et protéger la « tirette de Barbentane » ! Promesse de campagne commerciale à tenir…
Ce produit exceptionnel qui ravit les gourmets locaux doit en effet être valorisé car son succès n’a jamais dépassé les limites communales depuis son invention. Ce qui en dit long sur l’originalité de la pâtisserie et devrait rassurer ceux qui craignent qu’elle ne soit volée par de redoutables pirates de la boulange…
Outre que le ridicule est aussi traditionnel ici-bas, cette volonté de protéger une fabrication non menacée ressemble fort à une opération chimérique d’élus qui semblent s’ennuyer et font diversion comme s’il n’y avait pas de plus graves problèmes locaux. Aussi, pour conforter le caractère burlesque de cette protection, nous demandons que la tirette soit carrément proposée au Patrimoine Mondial de l’Humanité…



Contacts | Espace privé | Mise à jour le 2 mai 2013 | Plan du site | Haut de Page