Vous êtes ici : Nature > Soleil > Eau chaude solaire
Eau chaude solaire

1 - Produire l’eau chaude sanitaire toute l’année grâce au soleil

À partir de 4 m2 de panneaux solaires posés en hauteur, d’un ballon neuf de 200 ou 300 l pour stocker l’eau chaude, d’un circuit d’antigel qui transfère la chaleur des panneaux vers le ballon, le soleil arrive à porter cette eau à une chaleur de 30 à 75 degrés suivant la période et l’état du ciel et fournir l’au chaude pour quatre personnes.

Ainsi par une température de moins 5 degrés au cours d’une belle journée ensoleillée de février, et d’un fort vent du nord, la température dans le ballon monte à 35 degrés. Si le temps est nuageux, un apport complémentaire (par la chaudière centrale, par une pompe à chaleur ou l’électricité) peut être nécessaire suivant l’effectif familial.

En été, la température maximale d’environ 75 degrés est très souvent atteinte. L’eau chaude solaire ainsi produite peut servir au lave-vaisselle et contribuer aux économies d’ensemble.

Coût d’une installation de ce type en 2004 : 5100 € avec une T.V.A. à 5,5%.

En 2004, deux subventions pouvaient être obtenues, une de la région PACA pour 700 €, l’autre de l’ADEME pour 700 € aussi. Donc 5100 - 1400 = 3700 € de dépenses réelles.

Un crédit d’impôt de 15 %, calculé sur les frais d’installation hors main d’œuvre et subventions, est déductible des impôts ou remboursable pour les non-imposables soit 300 €. Coût réel = 3700 - 300 = 3400 €

Chiffres donnés à titre indicatif car en 2006, si la subvention de la région PACA est maintenue, celle de l’ADEME a été supprimée et remplacée par un crédit d’impôts de 50%, la TVA maintenue à 5,5%. Résultat : coût d’environ 6000 € - 700 de subventions - 1300 de crédit d’impôts = 4000 € d’installation.

L’installation n’est révisée que tous les quatre ans, c’est-à-dire sans aucun frais dans l’année, excepté l’amortissement ainsi calculé : Si 4000 € sur 20 ans = 200 € pour chauffer son eau toute l’année.

Et surtout avoir la satisfaction de ne plus utiliser l’électricité, le mazout ou le gaz pour produire de l’eau chaude.

Photo d’un toit avec double installation Eau chaude et photovoltaique


2 - Produire l’eau chaude grâce à une PAC pompe à chaleur dite air/eau

Le principe de la pompe à chaleur est celui d’un réfrigérateur inversé qui prend la chaleur dans l’air (extérieur mais alors très coûteux en hiver, ou intérieur dans cave ou garage) pour le restituer en chauffant un ballon d’eau chaude sanitaire.

En 2008, pour produire une eau à 55° C, une PAC avec ballon de 300 litres coûte 4000 € environ installée, avec une consommation de 30 à 60 € à l’année pour quatre personnes.

Il existe aussi des PAC eau/eau qui prennent la chaleur dans l’eau du sous-sol (forage ou nappe alluviale), ou dans un puits, ou dans un circuit de tuyaux capteurs disposés horizontalement à 60 cm ou 1 m sous la surface du jardin (Géothermie…).

(voir site de l’ADEME Géothermie)


Contacts | Espace privé | Mise à jour le 2 mai 2013 | Plan du site | Haut de Page