Vous êtes ici : Nature > Soleil > Centrale photovoltaïque
Centrale photovoltaïque

Produire du courant électrique grâce au soleil

À partir de 18 ou 20 m2 de panneaux solaires posés en hauteur, d’un onduleur pour transformer le courant continu en courant alternatif, d’un compteur EDF pour mesurer la production, il est possible de fabriquer environ 3 à 4 000 kw/h d’électricité en une année.

Le choix est possible d’utiliser la totalité de cette production pour la consommation familiale, mais il est alors nécessaire d’installer en plus des batteries pour conserver l’électricité produite avant de la réutiliser, ou bien de vendre la totalité d’électricité produite à EDF, et conserver la consommation EDF normale.
C’est cette dernière solution qui est souvent choisie, d’autant plus que le rachat par EDF a fortement augmenté : un tarif de base de 0,32823 €/kWh (0,43764 dans les DOM et en Corse) plus une prime supplémentaire de 0,27343 €/kWh si l’installation est « intégrée au bâti », soit un tarif de 0,60176 € le kWh sur tout le territoire de la République, revalorisé chaque année en fonction de l’inflation mais pour des installations moins subventionnées.

Coût d’une installation de 21 m2 en 2008 : 21 500 € avec panneaux made in China.
Subventions de la région PACA 1 000 € depuis août 2008 et crédit d’impôt de 50 %, hors subventions et main d’œuvre, soit 8 000 €. Coût réel de l’installation : 21 500 – 1 000 - 8 000 = 12 500 €.
(Attention crédit d’impôts plafonné à 8 000 € pour personne célibataire, 16 000 € pour un couple, somme majorée de 400 € pour personne à charge, 500 € pour le deuxième enfant, 600 € par enfant à partir du troisième).
La majeure partie de cette production électrique solaire a lieu sur les sept mois les plus ensoleillés entre avril et octobre pour 70 % et EDF rachète les 3 500 kwh produits x 0,57 € = 1 995 €/an.

Sauf dégâts exceptionnels, aucune révision n’est nécessaire et l’amortissement de l’installation peut se calculer ainsi : 12 500 / 1 995 = 6 ans. Pendant et après ces 6 ans, l’installation produit 3 à 4 fois plus d’électricité que toute celle consommée par une famille moyenne.

Et il y a une grande satisfaction de ne plus consommer une électricité produite par des installations radioactives contestables et contestées, de participer à leur fermeture ou non-ouverture, de produire une énergie propre, de réduire l’importance des centrales électriques responsables de 39 % des émissions de gaz carbonique, lesquelles sont l’une des principales causes du réchauffement climatique, de valoriser le soleil comme source naturelle et inépuisable d’énergie. Cela s’accompagne d’une recherche systématique de réduction de la consommation énergétique, pour diminuer chez nous d’abord le gaspillage général.

Surtout que l’Union européenne a prévu en 2001 de porter la part des énergies renouvelables à 22,1 % dans la consommation électrique en 2010, et que la France qui était à 18,5 % en 1995 à dégringoler à 16,5 % en 2001, puis 8,10 % en 2004, 4,70 % en 2005 et remonte timidement à 7,10 % en 2007... Treize ans de retard, cela ne se rattrape jamais surtout avec des grenelleux qui font de l’agitation verte !

Allez les bleus !


Contacts | Espace privé | Mise à jour le 2 mai 2013 | Plan du site | Haut de Page