Vous êtes ici : Nature > Ciel > Les températures
Les températures

Le temps n’est plus ce qu’il était et n’a jamais été ce qu’il devrait être.

Les moyennes de température pour la période 1945 à 2000 sont de 8,88° pour les minimales et 19,7° pour les maximales, mais avec des extrêmes à - 4° en janvier et 35,6 en juillet. Cette climatologie méditerranéenne subit parfois quelques excès dans les deux sens : certains hivers sont très froids comme en 1956 avec - 15°, et certains étés deviennent caniculaires comme en 2003 avec + 40°.

Trop mauvais en hiver, trop venteux au printemps, trop chaud en été, trop humide en automne, ou l’inverse, quand ce n’est pas le contraire. Même la pluie est devenue du mauvais temps... et les râleurs ont de quoi tailler la bavette !

Les annonces météo sont parsemées d’alertes quand quelques flocons « menacent » ou quand quelques ondées passagères ont l’incongruité de s’abandonner là où on ne les attend pas.

La couche d’ozone et l’effet de serre viennent aggraver une situation déjà compliquée. Annoncer le temps qu’il va faire devient un exercice difficile. Canicules et inondations « inattendues », avec leurs effets catastrophiques, donnent des inquiétudes aux responsables sensés tout prévoir.

Les météorologues y perdent parfois leur latin et pour éviter d’éventuelles imprévisions, alertent plus que de raison.

Le public semble avoir oublié que les nuages ou le soleil obéissent aux lois de la nature et non pas à leurs envies ou aux scientifiques...

Or, ces lois naturelles ne sont pas respectées.

Le modernisme technologique s’en dispense en laissant supposer qu’une solution sera toujours trouvée à temps pour éviter le pire. Elles se retournent aujourd’hui inéluctablement contre nous, non pas par méchanceté, mais par impossibilité d’empêcher les mélanges explosifs, les débordements inévitables, les excès non maîtrisables :
- Il en est ainsi du laisser-aller automobile et surtout camion qui polluent massivement airs et terres : Les pollens qui autrefois étaient sources de richesses végétales, aujourd’hui chargés de déchets mazoutés, sont devenus allergies et problèmes respiratoires pour nos enfants et nos vieux.
- Il en est ainsi aussi pour l’écoulement des eaux de pluie : En cas de fortes précipitations, l’espace doit pouvoir contenir les volumes tombés du ciel, en attendant qu’ils s’écoulent sans faire trop de dégâts. Or, cet espace réduit à la portion congrue ne permet plus de réguler ces écoulements qui débordent, inondent, noient... On attend les dégâts pour réagir... trop tard.

Les données ancestrales fournies par nos anciens qui, ne possédant pas nos moyens sophistiqués, étaient pourtant capables de définir le temps à venir sur plusieurs mois ou l’année, sont encore opérationnels.

Mais elles ne permettent pas de prévoir les modifications de fond des paramètres naturels : couche d’ozone, effets de serre qui engageant sur le globe un réchauffement général de 1,5 à 4° pour les années à venir va voir chaleur et fonte des glaciers, augmentation des niveaux des mers et disparition de nombreuses îles et côtes, aggravation des phénomènes de précipitations dites "cévenoles", sécheresse et modification des espèces végétales et animales qui touchent depuis longtemps les pays du Sud et vont sans doute devenir notre quotidien.

Le niveau des températures semble s’être déplacé de près de deux-cents kilomètres vers le Nord. Nous bénéficions de celles d’Ajaccio et de Perpignan, mer en moins, les nôtres sont remontées dans les zones proches de Lyon.

Apprécier le temps qu’il fait, les hivers plus doux, les périodes pluvieuses doit être encore possible, mais il faut intégrer les évolutions en cours, savoir que nos actions ici, comme celles des autres ailleurs, ont des effets ici et ailleurs.

Nous sommes solidaires dans l’erreur et dans les conséquences : Richard Anthony, célèbre yéyé des années 1960, chantait déjà "mais un jour il faudra payer".

L’heure de passer à la caisse est venue et si nous ne voulons pas que nos enfants le payent encore plus cher et douloureusement, regardons comment améliorer la situation et changer la vie.


Contacts | Espace privé | Mise à jour le 2 mai 2013 | Plan du site | Haut de Page